Réviser son bac philo avec le Mondial de foot, c'est possible !!
philo

Bac Philo

47

Réviser son bac philo avec le Mondial de foot, c'est possible !!

15 juin 2010

Dans "Socrate en crampons", un prof agrégé de philo trouve des liens inattendus entre le foot et la philosophie, Zizou et Kant. Démonstration en 15 passes de ballon.

 

Le terrain : la coupe du Monde 2006, plus précisément la finale de légende entre la France et l'Italie, la fameuse, celle du coup de boule de Zidane à Materazzi. L'enjeu : trouver dans chaque événement une illustration des grands concepts philosophiques étudiés pour le bac, de la liberté jusqu'à la morale en passant par l'art. Enfilez vos crampons et ouvrez vos bouquins !

 

1. La société et la politique

Ou comment l'atmosphère électrique du stade favorise la catharsis et exacerbe le lien entre l'individu et la société. Peut-on concevoir une société sans conflit ?

 

2. La perception

La faute de Materazzi à la 6e minute vaut un penalty. Selon l'angle de la caméra qui a filmé l'action, la perception de cette action (et donc de la réaction de l'arbitre) varie... Suffit-il de voir pour savoir ? Le réel se réduit-il à ce que l'on perçoit ?

 

3. La liberté

Le penalty de Zidane : il feinte en faisant passer le ballon tout doucement au-dessus du gardien. Un acte libre est-il un acte imprévisible ? Changer d'avis, est-ce faire preuve de liberté ?

 

4. Autrui

Willy Sagnol prend un carton jaune pour avoir taclé Fabio Grosso. Pourtant, les deux hommes se tapent dans la main. Qu'est-ce qu'un adversaire ? Nos rapports avec autrui sont-ils nécessairement conflictuels ?

 

5. Le désir

But de Materazzi, et liesse du joueur. Que désire-t-on vraiment quand on désire le but ? Savons-nous où nos désirs nous mènent ?

 

6. Le travail

Privés du ballon, les Français sont réduits à jouer en défense. L'aspect ludique du foot disparaît au profit d'un labeur répétitif. A quelles conditions une activité est-elle un travail ? Le travail est-il nécessairement le contraire du jeu ?

7. La conscience, le sujet

Eric Abidal est crispé, il n'arrive pas à entrer dans la partie, trop stressé par l'enjeu de cette finale. Plus il essaye de faire le vide, moins il y arrive. Toute conscience est-elle nécessairement conscience de soi ? Puis-je être un objet pour moi-même ?

 

8. Le langage

C'est la mi-temps, le moment des conversations passionnées entre les spectateurs... et aussi des discussions de bistrot. Peut-on parler pour ne rien dire ? Communiquer, est-ce seulement transmettre des informations ?

 

9. L'art

La balle collée au pied, pendant quelques secondes, Thierry Henry danse littéralement dans le stade. Un instant de grâce. L'activité de l'artiste relève-t-elle du travail ou du jeu ? L'art ne peut-il viser que l'éphémère ?

 

10. La vérité, la raison, le réel

Un but italien est invalidé par l'arbitre assistant qui a vu un hors-jeu. Sur les images ralenties, le hors-jeu n'est pas forcément évident. Y a-t-il plusieurs vérités ?

 

11. Le temps

Le temps passant, les Italiens s'épuisent tandis qu'au contraire les Bleus essaient de forcer la victoire. Tout d'un coup, c'est le coup de boule de Zidane et la décision des tirs au but, ce qui change tout. Le temps est-il notre ennemi ou notre allié ? Doit-on opposer la durée vécue et le temps des choses ?

 

12. La justice et le droit

Zidane vient d'envoyer son fameux coup de boule à Materazzi. C'est l'arbitre assistant, en visionnant la scène sur son écran de contrôle, qui signale la faute à l'arbitre. Or, normalement, dans le foot, il n'y a pas de vidéo-arbitrage... Ce qui est légal est-il forcément légitime ? Faut-il préférer une injustice à un désordre ? L'intime conviction peut-elle tenir lieu de justice ?

 

13. La morale et le devoir

Pourtant, la France entière a très vite pardonné à Zidane son geste qui a pourtant conduit son équipe à la défaite et donné le mauvais exemple. Alors, le bien et le mal ne sont-ils que des conventions ? Peut-on rester fidèle à ses principes en toutes circonstances ?

 

14. La religion

Les tirs au but sont l'occasion de rituels superstitieux de la part des équipes et des gardiens. A quoi reconnaît-on une attitude religieuse ? L'homme peut-il se passer de religion ?

 

15. Le pouvoir

Le dernier tir au but apporte la victoire à l'Italie, devant toutes les personnalités politiques qui siègent ostensiblement dans les tribunes, présidents, ministres, secrétaire général de l'Onu... Pourquoi les gouvernants ont-ils besoin de se montrer dans les stades ? Suffit-il au pouvoir d'être légitime pour être obéi ?

 

Envie d'en savoir plus ? Il ne vous reste plus qu'à courir vous procurer "Socrate en crampons", de Mathias Roux, éd. Flammarion (16 euros).

Par Ada | En savoir plus : Bac Philo , Mondial 2010 , Examens |
  dernière mise à jour : 15 juin 2010

Les autres news sur Bac Philo

Bac 2015 : la bonne stratégie pour assurer aux rattrapages ! Nous sommes actuellement en pleine période de baccalauréat. Certains seront admis,...

BAC 2015 : Des mentions 'Très bien' comme s'il en pleuvait En 1967, les bacheliers ayant reçu une mention étaient 32% alors qu'ils...

Ces célébrités qui n'ont pas eu le bac ! Ceux qui ne l'ont pas passé : Marina Kaye A 17 ans, Marina rencontre un...

Bac 2015 : les dates officielles des rattrapages Les élèves ayant obtenu entre 8 et 10 de moyenne générale au bac...

Vos commentaires sur Réviser son bac philo avec le Mondial de foot, c'est possible !!

Forums Public Ados