Discours en public : Les clés pour ne pas stresser
bac

Bac 2016

304

Discours en public : 5 clés pour ne pas stresser

16 février 2015

Entretien pour un job d’été ; exposé à présenter devant la classe ; oral pour le Baccalauréat… quelle que soit la situation, la prise de parole en public est rarement facile. Pour ne pas stresser lors d’un discours en public, le sophrologue attitré de The Voice, Alain Lancelot, nous donne ses conseils.



"Si vous avez peur, c’est que vous avez laissé vos craintes prendre le contrôle," explique Alain Lancelot auteur de Libérez votre Talent avec la Sophrologie et sophrologue pour l’émission The Voice. Pour lui, le meilleur moyen de réduire le stress en cas de prise de parole devant un auditoire est avant tout d’avoir confiance en soi.
Il nous donne quelques clés pour ne plus avoir peur.

Préparer l’oral

Cela a l’air logique, mais plus on connaîtra son sujet, plus on sera sûr de soi. On potasse donc son intervention.
Par ailleurs, on ne néglige pas son apparence. Tout est une question de confiance en soi, alors on porte les vêtements dans lesquels on se sent belle (beau), on se refait une petite beauté. Et si on a un petit grigri, un porte-bonheur, un parfum fétiche on le porte avec discrétion (on a la main légère sur le parfum, on glisse son grigri dans sa poche).







Positiver


Si Laurie nous l’a beaucoup (trop ?) chanté, la Positive Attitude est primordiale au quotidien et encore plus en cas d’oral. Se dire que tout va bien se passer est un bon moyen de forcer le destin et aussi de réduire le stress. Alain Lancelot nous en dit plus sur le mécanisme : "Avant une prestation, ce sont les pensées que vous avez entretenues, celles que vous avez nourries qui vont prendre le dessus. Alors, ne laissez pas votre mental se remplir de pensées négatives." En éloignant les pensées négatives on éloigne le stress, on retrouve confiance en la situation et on avance plus sereinement.

Faire de son trac une force

Ressentir le trac, est normal avant une prise de parole. Même les artistes et les hommes politiques le ressentent quand ils doivent monter sur scène, c’est d’ailleurs souvent un bon moteur. Mais le trac ne doit pas prendre le dessus au risque de devenir paralysant. Pour profiter de ses bénéfices sans les inconvénients, il faut apprendre à le dompter. Comment ? En retrouvant confiance en soi. "Plus vous aurez confiance en vous et en ce que vous faites et moins vous nourrirez votre trac" affirme Alain Lancelot. On apprend à avoir confiance en soi, à reconnaitre à juste titre ses qualités, à se dire que l’on a bien bossé et qu’on connait bien son sujet histoire d’avoir juste ce qu’il faut de trac pour déployer ses ailes et s’envoler vers le succès.







Bien dormir


Pour être capable de gérer son stress, il faut savoir gérer ses émotions et réussir à se concentrer. Or, un mauvais sommeil ou des heures de repos en moins vont avoir un effet sur notre capacité de mémorisation, de prise de décision. Avant un examen oral ou une prise de parole importante, on fait attention à dormir suffisamment la veille. En dessous de 6 heures, le sommeil n’est plus réparateur et il peut générer du stress.

L’astuce d’Alain Lancelot : "Si vous avez du mal à apprendre un texte, ne forcez pas pendant la journée. Relisez-le, sans stress, le soir juste avant de vous endormir." Car la nuit ne se contente pas de porter conseil, elle permet aussi d’emmagasiner les informations relues juste avant le coucher.

Apprendre à respirer

La respiration fait partie des thérapies de gestion du stress car elle est très efficace. Juste avant un oral, quand le stress se fait pressant, on se concentre sur sa respiration, un bon moyen de se détendre. Mais attention, la respiration nous est tellement naturelle, que l’on n’y fait pas suffisamment attention et on respire mal. Si bien qu’on utilise rarement les vertus anti-stress de la respiration. "Notre cerveau consomme à lui seul près de 30 % du volume d’air inspiré, d’où l’importance de travailler sa respiration pour être à 100 % de ses capacités intellectuelles," prévient le sophrologue de The Voice. La respiration, ventrale notamment, nous aidera à bien nous détendre. Et pour être au top le jour J, on s’exerce avant histoire de ne pas être pris au dépourvu.

Le plus ? La respiration ventrale se pratique n’importe où, n’importe quand, dès que le besoin se fait ressentir.

Exercice de respiration ventrale*

  • Debout, les pieds dans l’alignement du bassin, la tête droite ;
  • Placer une main sur le ventre et l’autre au niveau des lombaires, cela aide à "visualiser" sa respiration.
  • Fermer les yeux pour gagner en concentration
  • Inspirer par le nez en gonflant le ventre puis expirer par la bouche en vidant le ventre et en soufflant loin devant.
  • Répéter l’exercice autant de fois que nécessaire.

* Exercice extrait de Libérez votre Talent avec la Sophrologie d’Alain Lancelot

 

Jessica Xavier







 Libérez votre Talent avec la Sophrologie, Alain Lancelot – Editions Guy Trédaniel - 24,90 €

 



© Abaca

Par Jess | En savoir plus : Examens , Bac de Français |
  dernière mise à jour : 16 février 2015

Les autres news sur Bac 2016

Bac français : Comment assurer à l’oral ? Pour les élèves de première, cette année c’est...

Evolution du Bac S : Vers un “vrai” bac scientifique plus "solide" ? Le Bac S souffre. Il s'est construit une image de dur à cuire avec toute sa rigueur et...

Rattrapages du bac : nos conseils pour un brouillon réussi ! Le brouillon est une étape à ne pas oublier . Si tu n'en fais pas, tu risques de...

Rattrapages du bac : ce qu'il faut mettre dans sa trousse       LE STYLO NOIR Toi qui a l'habitude...

Vos commentaires sur Discours en public : 5 clés pour ne pas stresser

Forums Public Ados